Demarrage rapide : consulter les fondamentaux de DAX en 30 minutes

Demarrage rapide : consulter les fondamentaux de DAX en 30 minutes

Ce guide de demarrage rapide s’adresse a toutes les utilisateurs qui ne sont pas encore familiarises avec Power Pivot dans Excel ni au milieu des projets de modeles tabulaires crees dans SQL Server Data Tools. Il semble cense apporter une description simple et rapide en facon dont vous pouvez choisir des expressions DAX (Data Analysis Expressions) Afin de resoudre un certain nombre de problemes analytiques et de modelisation des donnees d’origine. Cette rubrique inclut des renseignements conceptuelles, une serie de taches que vous pouvez effectuer, ainsi que quelques questions permettant de tester vos connaissances. Une fois que Vous allez avoir etudie une telle rubrique, vous devriez avoir une bonne comprehension des concepts fondamentaux nos plus elementaires du langage DAX.

Qu’est que le langage DAX ?

DAX est un ensemble de fonctions, d’operateurs et de constantes qui ont la possibilite de etre utilises dans une formule, ou expression, Dans l’optique de calculer et retourner une ou diverses valeurs. Plus franchement, DAX vous aide a creer de nouvelles precisions a partir de precisions figurant deja dans votre modele.

Pourquoi DAX est-il si important ?

Il semble facile de creer un classeur et d’y importer des informations. Vous pourrez meme coder des tableaux croises dynamiques ou des graphiques croises dynamiques qui affichent des renseignements importantes sans utiliser de formules DAX. Cependant, les trucs se compliquent si vous devez analyser des donnees de ventes strategiques concernant plusieurs categories d’articles et s’etalant via des plages de dates differentes. Notre meme probleme se pose si vous devez combiner des donnees d’inventaire importantes a partir de plusieurs tables dans differentes sources de informations. Mes formules DAX offrent cette possibilite, ainsi que de multiples autres fonctions importantes. Apprendre a coder des formules DAX efficaces vous aidera a tirer le meilleur parti de vos informations. Une fois que vous avez obtenu des renseignements qu’il vous faut, vous pouvez commencer a resoudre les veritables problemes de votre boutique ayant une incidence via la chiffre d’affaires. Cela s’agit d’aide a J’ai decision et DAX vous aidera a y parvenir.

Configuration requise

Vous etes peut-etre deja familiarise avec la conception de formules dans Microsoft Excel. Ces connaissances vous seront indispensables pour saisir le langage DAX, mais aussi si vous n’avez aucune experience au milieu des formules Excel, les concepts decrits ici vous assisteront a coder des formules DAX et a resoudre les problemes de decisionnel reels immediatement.

Nous allons nous concentrer specifiquement sur les formules DAX utilisees dans les calculs. Vous devez deja etre familiarise au milieu des concepts fondamentaux des colonnes et mesures calculees (egalement appelees champs calcules), qui paraissent decrits dans l’aide Power Pivot ‘equipe. Vous devez egalement etre familiarise avec l’environnement de creation et les outils Power Pivot dans Excel.

C’est parti !

Nous allons aborder DAX autour de trois concepts fondamentaux tres consequents : syntaxe, fonctions et contexte. Naturellement, il existe d’autres concepts consequents dans DAX, Neanmoins, Notre comprehension des trois notions servira de socle concernant lequel chacun pourra approfondir les savoirs de DAX.

Syntaxe

Avant de creer vos propres formules, jetons un coup d’?il a J’ai syntaxe des formules DAX. La syntaxe inclut tous les points qui composent une formule, ou plus seulement, elle correspond au mode de redaction d’une formule. Notamment, regardons une formule DAX simple permettant de creer de nouvelles precisions (valeurs) Afin de chaque ligne d’une colonne calculee, nommee Margin, dans une table FactSales : (les couleurs du texte de formule paraissent fournies a titre indicatif uniquement)

J’ai syntaxe de votre formule contient des elements suivants :

L’operateur de signe egal (=) indique le debut de la formule, laquelle, lorsqu’elle reste calculee, retourne un resultat ou une valeur. L’integralite des formules qui calculent une valeur commencent avec un signe egal.

J’ai colonne referencee [SalesAmount] contient des valeurs desquelles nous souhaitons effectuer une soustraction. Une reference de colonne dans une formule est toujours entouree par des crochets []. Contrairement a toutes les formules Excel qui font reference a une cellule, une formule DAX fera i  chaque fois reference a une colonne.

Operateur mathematique de soustraction (-).

Notre colonne referencee faceflow abonnement [TotalCost] contient nos valeurs que nous souhaitons soustraire des valeurs d’une colonne [SalesAmount].

Pour tenter de saisir De quelle fai§on lire une formule DAX, c’est souvent fonctionnel de decomposer tous des elements pour les reformuler dans la langue que vous utilisez tous les semaines. Notamment, vous pouvez lire cette formule comme suit :

Dans la table FactSales, pour chaque ligne en colonne calculee Margin, calculez (=) une valeur en soustrayant (-)les valeurs une colonne [ TotalCost ]des valeurs en colonne [ SalesAmount].

Examinons un autre type de formule, utilise dans une mesure :

Cette formule contient les elements de syntaxe suivants :

Nom une mesure Somme du montant des ventes. Mes formules de mesures peuvent inclure le nom une mesure, suivi de deux-points, puis la formule de calcul.

L’operateur de signe egal (=) indique le commencement une formule de calcul. Au moment du calcul, un service est retourne.

La fonction SUM additionne l’integralite des nombres d’la colonne [SalesAmount]. Vous en apprendrez plus sur les fonctions dans la suite de ce didacticiel.

Les parentheses () delimitent 1 ou quelques arguments. Toutes les fonctions requierent bien un argument. Un argument transmet une valeur a une fonction.

La table referencee FactSales.

Notre colonne referencee [SalesAmount] d’la table FactSales. Avec cet argument, la fonction SUM sait sur quelle colonne effectuer l’agregation d’une somme.

Vous pourrez lire cette formule comme suit :

Pour la mesure nommee Somme du montant des ventes, calculez (=)la SOMME des valeurs en colonne [ SalesAmount] de la table FactSales.

Lorsqu’elle est placee dans la zone de liste de valeurs d’une liste de champs de tableau croise dynamique, une telle mesure calcule et renvoie les valeurs definies par chaque cellule du tableau croise dynamique, notamment, les telephones portables aux Etats-Unis.

Notez certains differences entre cette formule et J’ai formule que nous avons utilisee pour la colonne calculee Margin. Nous avons en particulier introduit une fonction, SOMME. Les fonctions sont des formules preecrites qui facilitent nos calculs et manipulations complexes effectues avec des nombres, des dates, des heures, du propos, etc. Vous en apprendrez plus i  propos des fonctions dans la suite de votre didacticiel.

Contrairement a Notre colonne calculee Margin precedente, vous voyez que la colonne [SalesAmount] fut precedee en table FactSales a laquelle appartient la colonne. On parle de nom de colonne complet car le nom de colonne reste precede du nom de table. Il n’est nullement necessaire d’inclure le nom de table dans la formule dans le contexte de colonnes referencees dans la meme table. Ca permet de raccourcir de longues formules qui font reference a beaucoup de colonnes et ainsi les rendre plus faciles a lire. Toutefois, Il semble commode de i  chaque fois inclure le nom de la table dans vos formules de mesure, meme dans la meme table.